Camp Boiro Memorial Bibliotheque
Loading

Free Shipping at eBatts.com

90% items Worldwide Free Shipping at iDealhere.com

Human Rights Watch
« Nous avons vécu dans l’obscurité »
Un agenda des droits humains pour le nouveau gouvernement guinéen

Report. May 24, 2011

Human Rights Watch May 2011 Report on Guinea
Kadiatou Barry, 22, montre la photo de son mari Alpha
Oumar Diallo à Conakry le 4 octobre 2009. Elle déclare
que son mari est porté manquant depuis le massacre de manifestants de l'opposition le 28 septembre 2009.
Photo: Reuters

Méthodologie

Le présent rapport est basé sur plus de 200 entretiens réalisés par Human Rights Watch en Guinée au cours des mois de février, avril, août et octobre 2009 et en juin 2010, ainsi qu’à Dakar et à Washington en août et septembre 2010. À ces recherches se sont ajoutés des dizaines d’entretiens téléphoniques effectués pendant toute cette période et entre octobre 2010 et avril 2011. Human Rights Watch s’est entretenu avec des avocats, des magistrats, des greffiers et du personnel du Ministère de la Justice ; des victimes et des témoins de violations des droits humains ; des prévenus, des condamnés et des responsables pénitentiaires ; des membres de l’armée, de la gendarmerie et des forces de police ; ainsi qu’avec du personnel du Ministère des Finances et des hommes d’affaires. Human Rights Watch a également interrogé des organisations humanitaires nationales et internationales ; des membres de la société civile, des associations de victimes et des défenseurs des droits humains ; des représentants des partis politiques ; des analystes du secteur de la sécurité ; des diplomates guinéens et en poste à Dakar ; des fonctionnaires des Nations Unies, de la Communauté économique des États de l’Afrique de l’Ouest (CEDEAO) et d’institutions financières internationales ; ainsi que des chauffeurs, des petits commerçants et des vendeurs de marché, entre autres.

Les noms de beaucoup de personnes interrogées n’apparaissent pas, à leur demande, dans le souci de protéger leur identité, leur vie privée et leur sécurité. Les montants monétaires mentionnés dans le présent rapport sont calculés au taux de change de 6 605 francs guinéens (FG) pour 1 dollar américain ($).1