webGuinée
Camp Boiro Memorial


Mahmoud Bah

Mahmoud Bah
Construire la Guinée après Sékou Touré

Paris. L'Harmattan. 1990. 210 pages

Mahmoud Bah. Construire la Guinee apres Sekou Toure

Mahmoud Bah est né en 1940 à Labé (Guinée-Conakry).
Etudes supérieures en France. Enseignant et technicien dans l'industrie agro-alimentaire. En Août 1979, il rentre en Guinée pour « se rendre compte ». Il est arrêté et emprisonné au Camp Boiro. La Ligue française des Droits de l'Homme avec Amnesty International lui évitent la mort mais il n'en sortira que le 3 avril 1984.

Table des matières

Dédicace
Avant-propos
Introduction
Queques chiffres: Guinée 1985

Première Partie
Les années de ravage (1950-1984)

Deuxième Partie
Bilan et Propositions

Postface
Annex: Déclaration Universelle des Droits de l'Homme

Luxuriante Guinée, « perle » de l'Afrique Occidentale Française ! Le « Non » à De Gaulle résonne encore dans nos mémoires! Mais Sékou Touré n'a-t-il vraiment « mal tourné » qu'après ce fameux Référendum de 1958 ? Que s'est-il passé au début des années 50 lorsqu 'il n'était encore qu'un syndicaliste parmi d'autres ? Pouvait -on prévoir alors sa volonté de puissance? Pouvait-on seulement imaginer sa trajectoire si rapide de meurtrier de tout un peuple, de fossoyeur de son pays ?
Sékou Touré, « L'Homme en blanc », a tué de 1958 à 1984, sans désemparer, quelque 50 000 Guinéens : Camp Boiro, Camp Alpha Yaya, Kindia, et ailleurs. Le « Guide suprême de la Révolution » a réduit ses compatriotes à l'état de « non-êtres » ; il a empoisonné durablement les relations sociales et familiales, le voisin dénonçant le voisin et le fils dénonçant son père ; il a fauché sur pied toute une jeunesse avec un système éducatif insensé… Corruption, népotisme, gabegie, incapacité, système D (débrouille) pour survivre… Les Guinéens ont eu peur et ont eu faim… Leur. ouverture au monde a consisté à subir les discours surréalistes du « Grand Eléphant »…
La Résistance intérieure et extérieure? Elle a été impuissante, malgré sa bonne volonté, à conjurer l'appareil de répression établi par le régime dans et hors du pays.
Depuis le 3 Avril 1984, la Guinée respire. Son tyran est mort mais quel est l'état de la victime ? des victimes ? Aujourd'hui, que peuvent et SURTOUT QUE VEULENT FAIRE les Guinéens pour reconstruire leur société crucifiée et leur pays exsangue ?
Le réarmement moral et la volonté de travail, ainsi que l'ouverture vers les autres, en toute liberté et respect, sont les conditions sine qua non du « démarrage » guinéen.


Facebook logo Twitter logo LinkedIn Logo

[ Home | Victimes | Perpétrateurs | Bibliothèque | Recherche | BlogGuinée ]


Contact :info@campboiro.org
webGuinée, Camp Boiro Memorial, webAfriqa © 1997-2014 Afriq Access & Tierno S. Bah. All rights reserved.