Camp Boiro Memorial
Victimes
Témoignages


Mgr. Raymond-Marie Tchidimbo
Noviciat d'un évêque :
huit ans et huit mois de captivité sous Sékou Touré

Paris: Fayard, 1987. 332 p. + ill.

Previous Home Next

Chapitre VIII
Le profil psychologique de mon ami Sékou Touré

« Rien n'est plus difficile à connaitre que la constitution d'un individu donné » (Alexis Carrel).

L'aspect attachant de l'homme

On aura dit beaucoup de choses sur Sékou Touré; mais on aura peut-etre omis de faire decouvrir au public quelques traits sympathiques de l'homme ; et qui, pourtant, rentrent dans la composition de son portrait. Or, ce relief de sa personnalité, il importe de le souligner, par souci de probité intellectuelle, pour rendre hommage à la vérité.

Sékou Touré avait, en effet, de réelles qualités humaines !

Sa gaieté était cordiale et communicative ; il comprenait la plaisanterie, ou semblait la comprendre pour les besoins du moment. Personnellement, et à l'époque où nous nous « fréquentions » encore, l'un l'autre, je me suis beaucoup servi de cette forme de rapport social, pour lui faire avaler quelques amères vérités capables de barbouiller les estomacs les plus solides.

Sékou Touré aimait aussi la compagnie, pour elle-même, et aussi pour se distraire de ses démons intérieurs. J'en veux pour preuve ces longues séances de jeux de dames avec ses courtisans de tout bord : médecins, fonctionnaires, commerçants guinéens et libanais. Mais surtout, il n'était pas indifférent de le laisser gagner, si l'on désirait qu'il conserve sa bonne humeur !

En ses débuts de carrière syndicale, il animait tous les milieux qu'il fréquentait par sa cordialité. Il était capable de rires et de pleurs, capable de vibrer au diapason des autres, dans la joie et dans l'épreuve. Je l'ai vu passer plusieurs nuits d'affilée au chevet du lit de son ami Louis Lansana Béavogui qui était dans un état comateux ; simplement installé sur une chaise longue. Je l'ai vu se rendant dans des domiciles visités par le deuil pour y présenter ses condoléances. Les deux fois où je fus-hospitalisé pour des interventions chirurgicales urgentes, Sékou Touré fit le déplacement pour venir me faire part de sa sympathie ; et son épouse, Mme Andrée, vint aussi me voir.

Sékou Touré, qui n'était pas de marbre, avait aussi besoin de sympathie et de confidences.

Il m'est arrivé plus d'une fois d'avoir à l'encourager, dans les années 1953-1958, sur la route souvent ardue du syndicalisme en terre coloniale ; ce qui m'avait valu, à l'époque, d'être fiché à la police comme « trouble-fête ». Heureusement que j'étais citoyen français et ancien combattant de la Deuxième Guerre mondiale; et cela comptait en régime colonial. Sans cela j'aurais eu droit ou à l'emprisonnement , ou à l'exil dans une autre colonie française.

Les défauts de ses qualités

Mais, revers de la médaille, Sékou Touré était un grand malade psychique qui s'ignorait !

Mon ami Sékou Touré était un authentique paranoïaque, même s'il savait donner le change.

Je n'avancerai ici que quelques-uns de ses traits de caractère pour illustrer mon affirmation.

Mais ces deux traits essentiels du profil psychologique de Sékou Touré devaient être gravés dans l'histoire; et ce, aussi bien par fidélité à la vérité qui libère, que pour soigner la responsabilité de tous ceux qui, pour de prétendues raisons d'Etat, soutiennent au pouvoir des monstres sociaux au détriment de l'homme parce que tout simplement, l'or, le diamant, la bauxite et le pétrole auront été au rendez-vous des conversations inter-États !

Notes
1. Emmanuel Mounier, Oeuvres 2. Traité du caractère, p. 456.
2. Ibid., p. 457.


Facebook logo Twitter logo LinkedIn Logo

[ Home | Victimes | Perpétrateurs | Bibliothèque | Recherche | BlogGuinée ]


Contact :info@campboiro.org
webGuinée, Camp Boiro Memorial, webAfriqa © 1997-2014 Afriq Access & Tierno S. Bah. All rights reserved.