webGuinée
Camp Boiro Memorial
Victimes


Previous Home Next

Marie Lorofi

Marie Lorofi
Marie Lorofy. 1959, fille de Dr. Lorofi, la Mimie de Camara Laye
Marie Lorofi
Marie Lorofi. Conakry. 2002 (photo: T.S. Bah)

1971. Contre les objections de son cher Camara Laye, Marie Lorofy partit de Dakar pour Conakry. Elle tenait à rendre visite à son père, prisonnier politique récemment libéré. Quoi de plus normal que l'amour filial ? Elle envisageait un court séjour et comptait retourner promptement à son foyer, où l'attendaient son mari souffrant et un nourisson de cinq mois. Hélas… Siaka Touré confisqua son passeport à l'aéroport, et l'arrêta en personne, sans motif ni raison. Après deux jours passés à l'hôtel Gbessia — pour calmer l'émoi des compagnons de voyage de Marie, les Lions du Sénégal venus lvrer un match de football. Sékou Touré ordonna son transfert au Camp Boiro. Elle y passa sept ans et fut libérée en 1977. Elle ne fut officiellement jamais accusée, interrogée, jugée, ou condamnée ! Dictature, cruauté et pur sadisme.

Lire le courrier de Akanimo Akpan.


Facebook logo Twitter logo LinkedIn Logo

[ Home | Victimes | Perpétrateurs | Bibliothèque | Recherche | BlogGuinée ]


Contact :info@campboiro.org
webGuinée, Camp Boiro Memorial, webAfriqa © 1997-2014 Afriq Access & Tierno S. Bah. All rights reserved.