webGuinée
Presse écrite

La Lance
N° 156 — 15 décembre 1999


Interview. — Mme veuve Diallo Telli se rappelle !


Revenu d'un séjour en Caroline du nord (USA) et du Canada où elle serait allée pour faire la promotion de la Fondation Diallo Telli, Hadja Kadiatou Diallo, la veuve de l'une des plus illustres victimes de Sékou Touré, se prononce sur “Sekhoutouréya”. Elle se souvient des circonstances de l'arrestation de son défunt mari. Une exclusivité !

La Lance: Diallo Telli est l'une des illustres victimes de Sékou Touré. Celui-ci vient d'être réhabilité par le baptême de la présidence: "Sékhoutoureya”…
Mme Telli Diallo :Je crois qu'il faut aussi quelque fois regarder le dictionnaire. Réhabiliter ? Qui réhabilite-t-on ? Le CMNR et le président de la République ont réhabilité Diallo Telli. Un boulevard porte son nom. Et tout dernièrement le Président de la République a autorisé le lancement de la "Fondation Diallo Telli". Donc Telli est définitivement réhabilité. De même pour feu Général Noumandian Kéïta et feu Colonel Kaman Diaby. Ainsi que tout dernièrement le Colonel Abou Soumah. Ce sont des personnes qui ont été assassinées par Sékou Touréet son PDG. Sékou Touré est mort dans un hôpital confortable de Cleveland aux Etats-Unis. Il a eu des funérailles nationales . Qu'on ait enterré Sékou Touré ou un cercueil vide, c'est une autre histoire… Mais on réhabilite quelqu'un qui a été emprisonné ou assassiné ou un disparu, dont on ne connaît pas les traces. Sékou Touré ne peut pas être réhabilité.
Dans cette affaire, il y a quelque chose qui me réconforte. C'est qu'on admet quand même maintenant ici, que les morts ont une importance. On l'avait nié à un certain moment. Je m'en réjouis ! Catherine Choquet et la Fédération Internationale des Droits de l'Hommes (FIDH) en prendront acte. Le Président de la République a honoré son mort: Ahmed Sékou Touré. Il ne l'a pas réhabilité. Il l'a honoré. Je pense qu'il ne faut pas accepter que l'on divise les Guinéens sur cette décision. Ce palais sera certainement débaptisé un jour. Je ne sais pas par qui et quand. Mais nous sommes le seul pays au monde où le palais présidentiel porte le nom d'un homme. Qui en plus est un assassin de masse. J'ai souvent dit que la Guinée est une planète à part. Cela se confirme. Je pense que si j'ai à aller à “Sékhoutouréya” je vais me mettre dans la tête que je rentre par la porte Hadja Lofo Camara. Que je vais attendre dans la salle d'attente Koumandian Kéïta ou Noumandian Keita. Que je serais reçue dans la salle Barry III. Et que je ressortirais par la porte Kélétigui Touré … Après avoir arpenté les couloirs ornés des portraits de tous les pendus du 25 janvier 1971, de tous ceux qui ont été fusillés au champ de tirs, de tous ceux qui ont été assassinés ici et là par le PDG/RDA sous les ordres d'Ahmed Sékou Touré. Donc ce palais qu'on appelle “Sékhoutoureya” doit refléter, à mon avis, la présence aussi de ses victimes.

Diallo Telli et Sékou Touré étaient des amis intimes. Comment leur relation a viré au drame?
Sékou Touré était l'ami intime de tous les Guinéens. Et en particulier il était l'ami intime de tous ceux qui reposent aujourd'hui dans des charniers, dans des tombes anonymes et autres fosses communes. Il y a très peu d'exception à cette règle-là. Sékou Touré a assassiné tous ceux qui l'ont approché de près. Lorsque moi, je suis rentrée ici avec Telli il m'a dit que Ismaêl Touré était isolé. Qu'il fallait l'accepter, aller aux prières avec lui. Je lui ai dit:
— “Ecoute! Il faut bien avoir un peu les pieds sur terre. Ismaêl Touré est un ami. Vous avez tout fait ensemble pendant un certain moment. Et puis vous avez été coupés. Mais il est admis à Conakry que tous les amis intimes de Sékou Touré et de Ismaêl Touré reposent aujourd'hui dans des tombes anonymes. Je sais que tu vas là. Mais s'il te plaît ne m'entraîne pas dans ton sillage à partir de maintenant. Je ne le ferai pas”. J'ai posé la question à Diallo Telli un jour:
— “Comment ça se passe entre le Président et toi ?
— Oh! Actuellement encore il me rapproche de lui. Mais il est évident que plus il te rapproche de lui plus tu es en danger”. Et je lui ai récité un peu les quelques phrases de la Fontaine: “mes enfants approchez ! approchez ! Je suis sourd. Les années en sont la cause”…
Bon ! Cela devait finir comme ça. Parce que Sékou Touré ne pouvait pas accepter un homme comme Diallo Telli à ses côtés. Il y a des amis gênants. Parce qu'on en a peur…

Certains pensent que Sékou Touré n'a pas éliminé Diallo Telli. Mais plutôt Ismaêl Touré avec la complicité de Siaka Touré
Moi, je suis persuadée que personne, même Ismaêl Touré, ne pouvait mettre la main sur Diallo Telli au Camp Boiro sans l'autorisation de Sékou Touré. C'est ma conviction personnelle. Je ne sais pas qui a assassiné Diallo Telli. Mais, je mets la main de Sékou Touré la première dans l'action.

Dans quelles circonstances Diallo Telli a pu ramener Ismaêl Touré à Conakry du Bénin (ex-Dahomey) où il travaillait ?
Ce n'était pas préparé. Diallo Telli est venu avec le Haut Commissaire de l'Afrique Occidentale Française dont il était le chef de cabinet, en tournée au Bénin. Et l'avion a atterri à Nattitingou. Diallo Telli ne savait même pas que Ismaêl Touré était là-bas, à la tour de contrôle de la météo. Quand Diallo Telli l'a vu, il était ébahi !
— “Mais tu est ici ?
— Oui, je suis là.
— Qu'est ce que tu fais ici ? Ton frère est en train de se battre seul en Guinée. Il faut rentrer.
— Oui. Mais je n'y arrive pas. J'ai fait des demandes dans ce sens qui n'ont pas abouties”. Diallo Telli est allé le prendre pour le présenter au Haut Commissaire. Diallo Telli a parlé à ce dernier en ces termes!
— “Il est en train de perdre son temps ici. Il y a du travail en Guinée. Il faut qu'il rentre”. Le Haut Commissaire a répondu:
— “Pourquoi pas ?” Et quand Diallo Telli est arrivé à Dakar il a fait les démarches qu'il fallait pour sortir Ismaêl Touré de Nattitingou et le ramener à Conakry. Mais je vais vous dire une chose. En Guinée tes plus grands ennemis sont ceux à qui tu as fait du bien. Diallo Telli a sauvé la vie à Sékou Touré à Dakar plus d'une fois. Quand il était grand conseiller, Sékou Touré devait, en arrivant à Dakar, être abattu à l'aéroport à un certain moment. On l'a su au Haut Commissariat. On a prévenu Diallo Telli. Il a pris sa voiture avec El Hadj Sow comme chauffeur, qui est là encore, vivant à Conakry. Ils sont allés à la passerelle. Sékou Touré n'a pas mis les pieds à terre. Ils l'ont embarqué dans la voiture. Par une porte dérobée, ils sont sortis et l'ont déposé à l'hôtel des grands conseillers. A partir de ce moment là la police et la gendarmerie ont pris sa protection en charge. Ce sont les opposants guinéens qui voulaient descendre Sékou Touré …

Ne pensez-vous pas que Diallo Telli a été naïf de revenir en Guinée ?
Oui. Je vais vous dire une chose. Chacun d'entre nous a un destin. Lorsque vous êtes au bout de la course, vous vous retrouvez dans une impasse. Vous avez beau être brillant. Le Seigneur vous retire un certain moment les moyens qui vous donnent l'illusion que vous vous dirigez vous mêmes. Vous êtes dans une impasse. Vous n'allez ni à droite ni à gauche. C'est tout droit et vous ne pouvez pas vous arrêter. Lorsque c'est fini, on vous fait prendre les décisions qui vous mènent là. Je me suis opposée au retour de Diallo Telli ici. Mais il n'y avait pas que moi: il y a eu le Président Senghor. C'est pour cela que je n'ai pas honte d'avoir échoué. J'ai échoué avec le Président Senghor. Qui a pris l'avion à Dakar. Il est allé à Alger pour rencontrer Diallo Telli qui était parti me prendre parce que j'avais refusé de revenir ici avec lui. Le Président Léopold Sédar Senghor est allé avec Sow Tanou, qui était le chauffeur de Mme Senghor. Il a voulu voir Diallo Telli pour lui mettre du plomb dans la cervelle. Diallo Telli a refusé de le rencontrer. Le Président Senghor est parti d'Alger quand il a appris que nous avons pris l'avion pour revenir à Conakry. M. Gardner, Secrétaire Général de la CEA a tout fait. Il a écrit au Secrétaire Général des Nations pour lui demander un poste pour Diallo Telli dans le système des Nations Unies. En lui disant: “C'est la seule manière de lui sauver la vie”. Et il a envoyé une copie de cette lettre à Diallo Telli. Bon ! Quand c'est fini, c'est fini hein ! On vous met dans les conditions pour que le destin s'accomplisse… Donc après notre départ d'Alger, dès notre arrivée à Dakar, j'ai dit aux enfants:
— “Vous descendez ici ! El Hadj Samb est là. Nous avons des amis ici qui vont vous mettre en contact avec les membres de la famille. Vous ne rentrez pas à Conakry…” Diallo Telli s'est tout de suite affolé. Il est allé voir l'équipage en disant d'interdire à sa famille de descendre. On est resté dans l'avion jusqu'au moment où les passagers sont arrivés. Quand j'ai vu venir les passagers je lui ai dit:
— “ Diallo Telli ! je te dis une chose: je me résouds finalement à ta perte. Il y a quand même une chose que je ne te pardonnerais jamais. C'est si mes enfants disparaissent dans cette tempête là. Ça tu me paieras leur vie devant le Seigneur. Toi et moi c'est fini ! Mais les enfants je ne te les pardonnerai pas…” Quand on est arrivé à l'aéroport de Conakry, il disait à tout le monde:
— “C'est grâce aux enfants qu'on est venu. Elle voulait que les enfants descendent à Dakar”. Il y a Thierno, notre aîné, qui a rétorqué! :
— “Non ! Elle ne voulait pas descendre. Elle voulait que nous, les enfants, nous descendions…”
A l'aéroport tout le monde nous attendait. J'ai appris plus tard que Siaka Touré était dans les environs. Quand il a vu Diallo Telli, il semble qu'il a aussitôt téléphoné à Sékou Touré:
— “Il est là avec toute sa famille !” Une femme qui était dans le bureau de Sékou Touré en ce moment là rapporte qu'il s'est levé et qu'il a dansé. Je pense qu'il avait fait ce qu'il fallait pour que ça arrive et c'était arrivé. Il fallait se réjouir.

Après l'arrestation de Diallo Telli aviez-vous rencontré Sékou Touré?
Jamais. J'ai réussi à sortir les enfants en 1979 par l'axe Mamou-Labé-Gawal-Tambakounda-Dakar. Quand ils sont arrivés, je leur avais remis un petit mot pour El Hadj Samb:
— “Occupes-toi des enfants. Mets les en contact avec Aïssatou , Boubacar mon beau frère, et Maka. Qu'ils s'en occupent”.
J'étais restée ici seule avec Alpha. Sékou Touré est allé quelques semaines après à Dakar. El Hadj Samb est allé le voir pour lui dire:
— “Ecoute! les enfants de Diallo Telli sont chez moi. Je te préviens avant que les menteurs ne viennent te le dire.
— Donne les moi. Je vais leur donner des bourses à l'extérieur.
— Kadiatou savait que tu étais à Conakry quand elle m'a envoyé les enfants. Tu veux que moi maintenant je te les remette? Il n'en est pas question. Je veux seulement que tu saches qu'ils sont là”.
Et quand El Hadj est rentré à la maison, il a mis les enfants en quarantaine chez lui:
— “Vous ne sortez pas d'ici aussi longtemps que < Sékou Touré sera au Sénégal”.
El Hadj Samb est venu me voir une semaine après le retour de Sékou Touré ici. De l'aéroport il est allé voir directement Sékou Touré. Qui lui a dit:
— “Tu manges ici.
— Non, je ne mange pas chez toi. Je mange chez Kadiatou. Je sais qu'elle n'a pas la dépense. Mais je vais la lui donner.
— Celle-là, je ne l'ai pas vue.
— Je vois que tu ne connais pas Kadiatou. Tu as pensé que tu allais disposer de Diallo Telli et que Kadiatou allait venir ici, traîner à ta porte? C'est la preuve que tu ne la connais pas”.
Je n'ai jamais vu Sékou Touré depuis l'arrestation de Diallo Telli à nos jours.

Beaucoup croient que Sékou Touré attendait le retour effectif de Diallo Telli pour arrêter aussitôt ses proches amis: Dr Alpha Oumar et Alioune Dramé
Nous avons reçu à Addis-Abeba une lettre d'un jeune guinéen qui nous a dit qu'il était l'ami de Mohamed Béavogui, neveu de Diallo Telli. Il était du comité de la jeunesse qui s'occupaient de la sécurité à l'Université. Il avait repéré un certain nombre d'informateurs ici. Il a donc fui la Guinée. Il nous a écrit, disait-il, du Tchad, une lettre qui n'était pas signée. En disant à Diallo Telli :

“Si vous n'êtes pas réélu à l'OUA, je vous conseille de ne pas remettre les pieds à Conakry. Parce que vous, Docteur Barry et M. Dramé, êtes des condamnés à mort en sursis. On attend votre arrivée à Conakry pour mettre la main sur vous trois”.

J'ai reçu la lettre, Diallo Telli était à une conférence à Monrovia. Docteur Barry était à l'époque ministre délégué dans la région forestière. Il faisait partie de la délégation guinéenne à cette conférence. Alors j'ai remis cette lettre aux dernières personnes qui quittaient le siège de l'OUA à Addis Abéba pour aller à la conférence. Docteur Barry et Diallo Telli ont lu ensemble la lettre. Ils m'ont envoyée un télégramme en me disant: “T'inquiètes pas. C'est une affaire du Front de libération de Guinée. On ne court aucun risque”. Donc Diallo Telli n'a jamais cru à ce que disait ce garçon dans cette lettre. Et ce garçon, je n'ai jamais pu le repérer. Diallo Telli n'a pas voulu croire, Alpha Oumar non plus. Dramé je ne sais pas.

Pour d'aucuns Sékou Touré était un grand défenseur de la cause islamique. Pour d'autres c'était un démon
Non, moi je pense que Sékou Touré c'était vraiment “Iblish” fait homme. Sékou Touré c'était l'homme charmant. Qui jouait avec les enfants. Quand il vous recevait à table chez lui, il vous servait, il bavardait. C'était un homme normal. Mais, je pense qu'à certains moments le démon se réveillait en lui. Et quels ordres, il donnait en ce moment? Je ne veux pas accepter l'opinion de ceux qui disent que Sékou Touré était fou. Parce que quand on dit ça c'est dire qu'il n'est pas responsable de ce qui s'est passé ici pendant 26 ans. Sékou Touré était sain d'esprit. Que certains pensent aujourd'hui qu'il est à honorer, c'est leur problème. Pour moi Sékou Touré est un assassin de masse qui a détruit la Guinée. Il a injecté dans ce pays un esprit qui a vécu 26 ans avec lui, qui vit encore et qui mourra quand? Je pense que nous avons besoin d'un rassembleur. Nous n'avons pas besoin qu'on nous dise: « Bon, je prends une décision, celui qui est content, tant mieux, celui qui n'est pas content, tant pis. » C'est approfondir la division du peuple de Guinée. Nous avons besoin actuellement de faire de cette région du monde un pays. Le tout est à refaire. Il faut qu'on y pense. Il faut qu'on le fasse.

Propos recueillis par Benn Pepito


Facebook logo Twitter logo LinkedIn Logo

[ Home | Victimes | Perpétrateurs | Bibliothèque | Recherche | BlogGuinée ]


Contact :info@campboiro.org
webGuinée, Camp Boiro Memorial, webAfriqa © 1997-2014 Afriq Access & Tierno S. Bah. All rights reserved.